Le gouvernement tient à faciliter le trafic fluvial entre Kindu – Ubundu

No Comment 710 Views

Après un séjour de trois jours dans le Bandundu profond où il est allé donner un coup de pouce au secteur agricole de la province, revoici le Premier ministre, Matata Ponyo, en visite de travail à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema. Où il vient de procéder au lancement de la deuxième phase des travaux d’asphaltage de la voirie de Kindu. Bien plus, le n°1 du gouvernement congolais a procédé à l’inauguration de deux barges construites sur financement du gouvernement central en faveur de la Société nationale de chemins de fer du Congo (SNCC). A travers cet acte, le gouvernement central tient à faciliter le trafic fluvial entre la ville de Kindu et la cité d’Ubundu, dans la province Orientale. 

Il sied de rappeler que cette visite d’inspection au Maniema, n’est pas la première du genre depuis que Matata Ponyo est à l’Hôtel du gouvernement. En 2012, le Premier ministre s’y était rendu pour procéder à l’inauguration de l’aérogare de l’aéroport national de Kindu, à 3 km du centre-ville.

Après avoir invité la population du Maniema à apporter une main forte à la Révolution de la modernité prônée par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, pour un développement harmonieux et intégral de la province en particulier et de la RDC en général, le chef du gouvernement est allé voir l’état d’avancement des travaux de construction de l’Université de Kindu. Non sans inspecter la voirie urbaine en pleine réfection.

En effet, le gouvernement tient beaucoup au secteur de l’éducation qui reste la colonne vertébrale de la RDC. Dans cette perspective, en mai 2012, un montant de 5 millions de dollars Us avait été alloué par le gouvernement pour la construction de cette université dont l’inauguration va intervenir dans les jours qui suivent. Matata Ponyo a enjoint à ce que les travaux prennent fin dans le délai prévu au sein de cette alma mater qui comprend deux facultés : le Droit et l’Agronomie.

L’on notera que partout où le Premier Ministre est passé, il n’avait qu’un seul message en direction de la population et des autorités de la province:  » Je suis venu m’assurer  sur place, au Maniema, de  la  bonne  utilisation  des  ressources  publiques  affectées  dans  ces différents  projets lancés par le gouvernement, sous le leadership affirmé du Chef de l’Etat, Joseph Kabila ».

Des actions à long terme

Il sied de rappeler que cette visite d’inspection au Maniema, n’est pas la première du genre depuis que Matata Ponyo est à l’Hôtel du gouvernement. En 2012, le Premier ministre s’y était rendu pour procéder à l’inauguration de l’aérogare de l’aéroport national de Kindu, à 3 km du centre-ville.

Réfectionnée sur fonds propres du gouvernement de la RDC, à 1,900 USD, cette aérogare a vu ses travaux se concentrer sur la réhabilitation et la modernisation des locaux existants et leurs compléments, la réouverture de pavement, la fourniture de divers équipements pour les bureaux, la construction d’un comptoir d’enregistrement des bagages doté d’une balance électronique, la construction de deux nouveaux bâtiments dont un à deux niveaux et un autre réservé à l’administration avec un local pour la réception, six locaux pour les bureaux, une salle de réunion et un local technique, la construction d’un hangar pour trois camions anti-incendie, et l’érection d’un mur de protection. L’aérogare devrait été dotée d’un groupe électrogène de 250 KVA.

En modernisant cette aérogare, le gouvernement a voulu voir l’aéroport de Kindu devenir un aéroport international afin de désenclaver et d’ouvrir la province du Maniema au monde extérieur.  Pour la circonstance, des langues des fils du Maniema, notamment celles des responsables de la Régie des voies aériennes (RVA), avaient souhaité voir les autorités permettre cet aéroport de  se rapprocher de standards internationaux.

Ainsi, pour matérialiser ce vœu, le gouvernement devait s’atteler à la doter des instruments adéquats pour son bon fonctionnement, à savoir : les véhicules anti-incendie, des équipements de communication pour le contrôle des aérodromes, des scanners pour la détection et la surveillance et, un centre de santé.

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Derniers Articles
Retrouvez-nous aussi sur Facebook
Facebook By Weblizar Powered By Weblizar
Logo Sakima
    NEWSLETTER
    Visites totales depuis le début:
    un compteur pour votre site